Le sport en entreprise, une source de motivation et d’économie !

La tendance fitness gagne du terrain dans notre société où le culte du bien-être devient primordial. Et si les entreprises l’ont bien compris, entre la théorie et la pratique il reste un fossé à enjamber.

Une étude réalisée par le Medef, associé au ministère des Sport et à l’Union Sport & Cycle a prouvé que sur 265 dirigeants d’entreprise interrogés, 87% disent être convaincus des « effets positifs » de la pratique sportive en entreprise. Malgré ce constat, 82%  des interrogés n’ont toujours pas tenté de développer cette activité. Que ce soit pour des raisons de locaux, de budget ou encore de ressources humaines, chacun trouve son excuse.

Un service encore trop méconnu

Une étude menée en 2017 par Décathlon prouve que « seulement 7 % des patrons incitent leurs collaborateurs à faire du sport ».
Lors de cette étude menée auprès de 257 salariés, 90% déclarent n’avoir reçu aucune sollicitation sportive de la part de leurs entreprises durant l’année écoulée. Un résultat sans appel que beaucoup de PME et TPE justifient par leur manque d’information concernant leur possibilité d’aménagements sportifs.

étude-sport-entreprise

Un changement de mentalité

Les jeunes générations de cadres et de salariés sont d’avantage à l’affut de prises d’initiatives de la part de leurs employeurs. Le responsable national de la Fédération française du sport d’entreprise (FFSE) Frédéric Delannoy observe que « les mentalités changent progressivement ». Les salariés expriment en effet un certain engouement. Sur 257 salariés : 65% se déclarent comme sportifs assidus (pratiquent du sport au moins 2x par semaine) et 96% se disent très motivés. Et la motivation peut partir d’un rien! Selon F. Delannoy  » une simple douche au sein des locaux favorise notamment la course à pied à l’heure de la pause déjeuner « . D’autant plus que c’est un réel facteur d’attractivité : 80% trouvent que les entreprises qui offrent à leurs salariés une pratique sportive ont une image « dynamique ».

No pain no gain !

Les chercheurs affirment que pratiquer une activité sportive permet par un allongement de trois ans de l’espérance de vie. Le sport influe sur le business ! En effet, la pratique modérée du sport augmenterait de 5,7% la productivité d’un salarié, et jusqu’à 8,6% pour une activité physique très intense. Elle permettrait de plus aux salariés d’économiser entre 5 et 7% sur leurs frais de santé annuels.

Le sport aide également à lutter contre les TMS (troubles musculo-squelettiques). Reconnus comme première maladie professionnelle en France et en Europe depuis plus de 20 ans, ces troubles représentaient 87% des maladies professionnelles en 2014. De quoi vous faire reconsidérer la question!

Des défis à relever !

La FFSE organise fréquemment des actions de sensibilisation. Elle a par exemple formé 700 jeunes facteurs du groupe La Poste pour leur apprendre les bonnes pratiques de marche ou de port de sacoche. La fédération a notamment fait parler d’elle en mai dernier avec ses jeux mondiaux du sport d’entreprise. 50 pays y furent ainsi représentés par le biais de 6000 participants.

Boris Pourreau, créateur de la plate-forme United Heroes destinée aux entreprises pour inciter leurs collaborateurs à bouger au travers de challenges, comptabilise «150 sociétés abonnées». Un résultat allant de la petite société de 15 salariés au groupe international.

Le challenge est donc bel et bien bénéfique. Une chose que Sprintbok a bien compris pour vous offrir la meilleure expérience de running possible.

Alors peut-être investira-t-il les entreprises de demain ? Certains ont déjà opté pour le bon choix !

Pernod-Ricard-Paris

Il y a une chose que les salariés de Pernod Ricard Paris pourront consommer sans modération : leurs deux Sprintbok

Natixis-Sprintbok-entreprise

La société Natixis Paris a accueillit le Sprintbok dans ses bureaux pour le confort de son personnel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parce que comme on dit : le bouleau c’est la santé !