La fête de la musique c’est aujourd’hui ! L’occasion parfaite de lier cet événement à notre spécialité : la performance sportive ! Vous avez peut-être déjà pu remarquer les effets de la musique sur votre mental et vos capacités physiques, mais quels sont-ils exactement ? Allez, musique maestro !musique-sport

60% des amateurs de course à pied s’entrainent en musique. 

Une habitude éradiquée par la FFA depuis le 1er novembre 2015 dans les courses hors stade. En effet, la musique représenterait une aide à la performance. Et plusieurs scientifiques ont accordés leurs violons pour justifier ce constat.

Déjà en 2006, des chercheurs de l’université de Brunel en Angleterre s’étaient penchés sur la question ! lls ont alors prouvé les effets de la musique en testant la performance d’un échantillon de 20 hommes tous âgé de 20 ans sur un 400m, avec et sans musique.

La musique stimule et motive, mais elle influe également sur la douleur causée par l’effort. En effet, la musique délivre des antidouleurs naturels. Les opioïdes permettent d’atténuer les signaux de douleur et favorisent la production de dopamine, l’hormone du plaisir. Votre performance s’en voit donc être intensifiée puisque l’effort vous semblera moins fatigant. Les scientifiques ont de plus évalué que la musique pouvait améliorer de 5 à 7% les performances des coureurs mélomanes. Le rythme s’en révèle d’ailleurs être un des principaux facteurs de ces bénéfices.

musique-motivation-running

Tenir la cadence ! 

C’est dans les années 90 qu’une étude américaine a prouvé que le style ou le rythme de la musique écoutée influait fortement sur la performance. Ainsi, l’écoute d’une musique douce et lente favorisait le calme, permettant une performance significative.

En revanche, l’écoute d’une musique au tempo plus rapide et pêchu détournerait l’attention de la fatigue engendrée par l’exercice.  Un phénomène mis en avant par l’université de Nottingham en Angleterre lors d’une étude au début des années 2000. Dans cette expérience, 24 candidats, hommes et femmes, furent soumis à différents types de musiques lors d’un test d’effort sur bicyclette ergonomique. Ils ont pu évaluer qu’une musique rapide favorisait la répétition d’un effort sur une longue durée, insinuant qu’un rythme soutenu permettait de détourner l’attention sur la fatigue occasionnée.

Et c’est sur cette notion de rythme qu’Intersport a lancé un challenge aux runners lors de sa campagne digitale #RunTheSpring. Cette opération qui a duré du 25 avril au 14 mai, consistait à courir un kilomètre avant la fin d’un remix du Printemps de Vivaldi d’une durée de 5 minutes 25. De quoi motiver les coureurs à la sortie de l’hiver pour préparer les marathons de printemps !