Vous aimez en bavez? Vous aimez ramper dans la boue? Vous aimez rester dehors sous un froid de canard avec des vêtements humides? Parfait, les courses à obstacles sont faites pour vous!

Si vous en doutez encore voici un décryptage de cette discipline qui compte de plus en plus d’adeptes.

 

Le parcours du combattant! 

Vous avez certainement déjà vu ces vidéos de militaires rampant au sol sous les barbelés électrifiés, montant au cordes humides, se jetant violemment du haut d’un mur et traversant une rivière gelée… Et bien tout est parti de là!

Inspirées de ces parcours du combattant, les premières courses à obstacles sont nées au Royaume-Uni, à la fin des années 1980. Néanmoins, les compétitions tarderont à séduire le grand public jusqu’aux années 2010. C’est au Etat-Unis que le phénomène prendra une véritable ampleur avec 40 000 adeptes en 2010, et plus d’1,5 millions deux ans plus tard!

En France, le concept débarque en 2010 avec la Frappadingue mais explose véritablement en 2013 avec The Mud Day.

Du dépassement de soi, mais pas que!

Pour beaucoup, s’inscrire sur une de ces courses est d’abord un véritable défi personnel. Mélange de running et de crossfit, ces épreuves physiques, demande endurance, force, agilité, équilibre, réaction et d’adaptation. De quoi en effrayer plus d’un.

Et pourtant, au delà du dépassement de soi, les courses d’obstacles sont en fait des épreuves basées sur l’amusement et l’entraide.

Sur une course, on glisse, on tombe (parfois on s’éclate littéralement), on cherche des solutions… De quoi se prendre de bons fous rires et laisser de super souvenirs. On est très loin du bitume sans fin d’un semi-marathon et du rythme régulé par la montre. Les chemins en pleine nature associés aux obstacles en font une course plus ludique, où l’on profite du paysage et du calme entre deux obstacles. Pour la majorité l’important n’est ni la place ni le temps, mais juste de passer un bon moment et de finir avec la fierté d’être un guerrier!

Pour toute la famille

La nature des épreuves varie pour attirer un maximum de participants. Outre le niveau de difficulté qui diffère d’une organisation à l’autre, beaucoup de courses proposent des épreuves petites distances (5  – 10 km), avec moins d’obstacles, qui peuvent permettre aux plus frileux de se tester sans pression. Dernièrement ont été créées The Mud Day Kids, courses à obstacle adaptées et réservées uniquement aux enfants.

Spartan Races, les versions “performance”

Si la plupart des courses à obstacles relèvent du divertissement, les Spartan Races et leur circuit mondial sont davantage tournées vers la performance. On y retrouve de véritables athlètes spécifiquement entraînés pour ces courses allant jusqu’à 42 km avec plus de 60 obstacles!

En 2006, la franchise Spartan Race a organisé son propre rendez-vous mondial et le proclamait « Championnat du monde ». La course réunissait près de 5000 athlètes qualifiés lors des différentes compétitions labellisées « Spartan » du calendrier mondial 2015.

A l’opposé de la machine commerciale Spartan, l’OCR world championship est un championnat parallèle réunissant également les meilleurs athlètes de monde. En France, la course à obstacle a récemment été rattachée à la Fédération Française d’Athlétisme dans le but d’officialiser un règlement et d’organiser de vrais championnats. La course à obstacle prend de plus en plus la direction d’une discipline normalisée.

Quoi qu’il en soit, pour le fun ou pour la compèt, chacun y trouvera son bonheur! 

Alors, vous commencez quand?