Courir pieds nus, course minimaliste, course naturelle, ces nouvelles facettes de la course à pied divisent énormément dans l’athlétisme. Les avancées technologiques sont pourtant de plus en plus nombreuses dans le milieu de la chaussure de running. Courir sans chaussure un réel risque ou une meilleure prévention des blessures ?

Abebe Bikila l’athlète qui n’a pas trouvé chaussure à son pied !

C’est à Rome en 1960 que le coureur Éthiopien Abebe Bikila réécrit l’histoire de la course à pied. Gênée par ses baskets il décide alors de s’élancer pieds nus et remporte le marathon olympique de Rome…et établit même le record mondial : 2 heures 15 minutes 16 secondes (rien que ça !).
Habitué à s’entraîner ainsi dans ses plaines natales, le champion ne semble pas gêné par le pavé. La légende de « l’homme capable de courir du lever au coucher du soleil » est née. Victime de blessures, ce dernier préfère enfiler par la suite à nouveau des chaussures…

Le monde de la médecine sceptique

Les adeptes de la course pieds nus avancent régulièrement que sans chaussure, certaines parties du pied, notamment le talon seraient moins sollicitées. Mais pour plusieurs médecins, le problème se situe ailleurs.

« En appuyant sur les têtes métatarsiennes situées à l’avant des os des pieds, on augmente à l’inverse le risque de fractures de fatigue des métatarses. En somme, nous ne faisons que déplacer le problème » explique le Dr Bruno Sesboüe, médecin à l’Institut régional de médecine de sport de Caen.

La course minimaliste : un phénomène de mode ?

Depuis quelques années courir pieds nus est devenu une vraie tendance. En 2009, Born to run fait un tabac en librairie. Eloge de la course « nature », ce livre explique comment une tribu indienne couvre de longues distances dans des sandales de cuir, sans la moindre douleur. A l’image de ce jeune américain qui a créé le buzz il y a quelques jours au marathon d’Indiana crocs au pied. Le style avant tout !

Courir pieds nus une façon naturelle de courir

Certains sportifs en sont convaincus, il faut arrêter de courir avec des chaussures de running. Les avantages de courir pieds nus sont en effets nombreux. Amélioration de notre proprioception. Absence de blessures à l’interaction entre le pied et la chaussure. La diminution du poids réduit le coût énergétique. Et surtout cela favorise la course en cycle avant comme expliqué ci-dessous.

Pas d’improvisation…la transition est nécessaire !

Si certains apprécient ce type de course, il ne faut cependant pas négliger la période d’adaptation. La transition d’une foulée traditionnelle où le talon touche le sol en premier à un style où la plante du pied est la première à entrer en contact avec le sol n’est pas à négliger. Se lancer du jour au lendemain dans une pratique de course “naturelle” représente un risque de blessure élevé. On vous conseille de passer par l’adaptation progressive sur plusieurs mois de chaussures minimalistes. Il s’agit ici de « réapprendre » à courir.